Déception.

C’est le sentiment qui m’habite aujourd’hui.
Je rentre d’un week-end prolongé où j’ai pensé à beaucoup de choses dont je souhaitais parler ce soir en analyse. Or hier je consulte ma messagerie et là il m’annonce dans un  message que notre rendez-vous  est annulé.

Difficile ressenti pour ne pas dire ressentiment. J’avais « quitté » mon Dr à cause (entre autre) de ce sentiment de n’être pas grand chose pour lui, à part une patiente parmi d’autres, et qu’il se fichait bien de savoir si je survivais sans lui. Et là, rebelote ! En même temps consciemment je sais que c’est normal, que je vis là une frustration, et que cela me remet à ma place d’une parmi tant d’autres… Il y a surement quelque chose d’infantile là dessous à retrouver, sans doute quelque chose à analyser, mais pour l’instant après le désespoir, c’est la déception qui m’habite. Au point que je doute d’y aller lundi.
Mais lundi, c’est encore loin, je verrai bien à ce moment là…                                  Cap Ferret- septembre 2009                 

4 commentaires à “Déception.”


  1. 0 Cauderane 23 sept 2009 à 17:37

    Je comprends ta déception, en effet, mais cette impression que tu n’aies qu’une patiente parmi d’autres est subjective … Tu es confrontée à cette frustration, celle de ne pouvoir dire mais la frustration fait … grandir ! En tout cas, tu pourras toujours parler de tes ressentis et/ou ressentiments par rapport à ce rdv annulé, tu as là, matière à aller « voir derrière ». Bien à toi,

    Cauderane

  2. 1 papillon23 23 sept 2009 à 20:03

    Oui, merci cauderane.
    Au moins ais-je passé le découragement d’hier, qui s’est surtout manifesté par des larmes d’impuissance. Mais j’étais sans doute aussi fatiguée de la route, et quand je suis fatiguée je suis plus fragile, plus encline aux « craquages ».
    Oui j’en parlerais sans doute avec lui. Peut-être pas tout de suite. Mais ce genre de chose se reproduira inévitablement. Alors j’aurais matière à …
    A bientôt.
    Papillon

  3. 2 eve 25 sept 2009 à 8:22

    tout a fait d’accord avec vous finalement ,moi aussi dans cette situation j’aurais tendance à me replier sur moi même alors qu’il faut au contraire surmonter ce handicap, car je pense que c’est un handicap psychologique cette réaction, pour l’avoir vécu maintes et maintes fois, j’appelle ça mon syndrôme d’abandon, ce qui fait hurler mon mari (lui même enfant abandonné) car j’ai grandi dans une famille aimante, moi……..hélas, l’abandon ne se situe pas que dans le grand abandon, le définitif, pour un enfant je pense que le simple fait que ses parents ne répondent pas présent au moment précis où il en a besoin, et hop, la souffrance s’installe , se répétant et multipliant tout au long de l’enfance….hors, les parents ne peuvent pas toujours répondre à cet appel, et les enfants « demandeurs » sont souvent excessifs dans ce domaine, Marcel Ruffo en a souvent parlé, notamment dans son bouquin « détache moi »……
    j’ai été bien longue, j’en profite d’être à la maison aujourd’hui, mais je pense qu’il faut que tu persévère avec ton analyste, même si tu n’es qu’une « simple patiente » il est là pour t’aider à trouver ce que tu cherches mais il n’en reste pas moins un humain qui a des impondérables, un peu comme les parents quand on est petit!lol! gros bisous ma belle……ève.

  4. 3 papillon23 25 sept 2009 à 10:33

    Repli sur soi, sentiment d’abandon, même quand on a pas été abandonné … oui je connais ! Et je suis bien consciente qu’il a ses impératifs. D’ailleurs je l’ai appelé mercredi pour lui confirmer le rdv de lundi et j’ai bien compris qu’il était ennuyé aussi. Mais on ne contrôle pas toujours ses réactions émotives. Je dirais même qu’on ne fait que les cacher, mais elles n’en existent pas moins.
    Je fais moi aussi partie de ces personnes ayant eu une enfance heureuse et choyée …ce qui n’exclue pas, comme tu le dis, la souffrance intérieure, parce que l’enfant que nous étions a mal interprêté certaines paroles, certains gestes, certains évènements et que l’adulte que nous sommes devenus en souffre encore, ne sachant plus très bien de quoi il en retourne !
    bises et merci de ton passage !

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...