C’est aussi ça la vie…

Ceux qui me connaissent par le forum de Francis savent que je vais mal depuis hier soir.

J’avais pas trop envie de déballer ma vie sur ce blog, mais après tout, cela allègera peut-être un peu ma peine.

Je suis handicapée de naissance. Handicap que j’apprends jour après jours à apprivoiser. Pousser chaque jour mes propres limites, me prouver que je peux vivre comme tout le monde, que je mérite de vivre aussi, que ma vie n’est pas vaine, qu’il est heureux que  les échographies n’existaient pas à ma naissance et que l’avortement était encore interdit.
Je ne souhaite pas ouvrir un débat là dessus, chacune étant aujourd’hui libre de son corps et de son choix, et j »en suis heureuse.

Si ma mère avait su qu’elle concevait un enfant handicapé, m’aurait-elle gardée ? Je ne le saurais jamais, elle est morte avant que je sois en âge de lui poser la question. Mais une seule chose est certaine, je suis là, vivante.

Mais je me suis toujours sentie mise à l’écart, parce que différente, à l’école, au lycée, à la fac aussi. Il n’y a guère que dans mon travail que je suis bien intégrée. Et encore, il m’a souvent fallut combattre les préjugés des employeurs, et j’en ai fait les frais encore dernièrement.

Mais le pire est sans doute en amour… Je me demande souvent ce que les hommes recherchent. Une femme de ménage ? Une maîtresse, amante experte dans toutes les positions amoureuses ? Une aventurière prête à escalader les montagnes ?
Moi je cherche juste quelqu’un à aimer, et qui m’aimerait, avec qui partager des activités, sortir, s’amuser, bouger …vivre !

Hier j’ai rencontré quelqu’un avec qui je dialoguais depuis quelsques temps. Une sorte d’osmose semblait se faire entre nous: petits mots gentils (mon ange, ma puce…), sms échangés à toute heure, appels  dans la journée… Il appréciait mon humour, me trouvait jolie sur la photo, aimait mon coté sentimental. Et voilà qu’hier soir il m’a dit que ça ne serait pas possible entre nous à cause de mon handicap (que je n’avais pourtant pas caché et qui ne me rend pas monstrueuse non plus) ! S’en douter est une chose (ça n’est pas la première rencontre qui tourne court à cause de cela, je crois) mais se le prendre en pleine face c’est autre chose. Toutefois je le remercie pour sa franchise, même si cela fait vraiment mal.

Matière à analyser sans doute lundi, si j’arrive à parler sans verser toutes les larmes de mon corps.

2 commentaires à “C’est aussi ça la vie…”


  1. 0 Prune 17 oct 2009 à 14:09

    Papillon joli, je découvre votre blog !
    je pourrais témoigner qu’il est possible d’aimer, et d’être aimé, l’autre étant toujours autre que soi-même, toujours trop ou pas assez…
    Oui, parlez-en lundi, même en larmes, les larmes qui sortent du corps disent aussi.

  2. 1 papillon23 17 oct 2009 à 15:00

    Merci Prune et bienvenue sur mon blog, je vous y reçois avec grand plaisir.
    Je crois que lundi j’irai à ma séance sans maquillage, cela évitera les traces de mascara ! C’est déjà la tactique que j’ai employé ce matin pour aller travailler …
    Merci encore de votre passage.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...