Tromperie sur la marchandise ?

Comme vous l’aurez sans doute compris, en ce moment je vis un bonheur absolu depuis que je me laisse aller à aimer T. Et oui, c’est idiot à dire mais il  faut que je me laisser aller, cesser de vouloir tout contrôler et surtout cesser d’imaginer le pire et m’en protéger à l’avance…
Et pourtant une part de moi ne peut s’en empêcher. J’imagine qu’il finira par me voir comme je suis (ou plutôt comme je me vois), et que dès lors, il ne pourra plus m’aimer. Il y a aussi mon handicap qui me chagrine. Bien sur il le voit, le sait mais en a-t-il bien conscience ? Et cela m’angoisse de plus en plus. Plus je m’attache à lui, plus j’ai peur qu’il ne soit pas capable d’assumer cela. Je fais tout ce que je peux seule, mais il est des choses qu’il m’est difficile de faire et il n’y a pas encore été confronté… Cela me donne l’impression de le tromper sur la marchandise !
Je sais qu’il me faudrait sans doute analyser tout cela avec mon psy, mais lundi je nageais encore dans le bonheur, sans arrière pensée. Naïvement je disais à mon psy que je n’avais rien à lui dire puisque tout allait bien… Là il m’a répondu que même ça, ça se disait et effectivement ce bonheur m’a amenée à évoquer d’autres choses… Mais depuis hier je prends conscience que ma cheville déconne vraiment et qu’il ne sera peut-être pas possible d’y remédier. Cela signifie perte de mobilité et d’autonomie, et je ne veux pas être un poids pour personne, encore moins pour l’homme que j’aime. Rien que d’évoquer cela, j’en ai les larmes aux yeux… Mais je saurais bien les cacher, les ravaler et me montrer forte comme toujours.
Merci à tous ceux qui me lisent.

10 commentaires à “Tromperie sur la marchandise ?”


  1. 0 psyblog 25 nov 2009 à 12:10

    Dis… Si l’homme que tu aimes t’aime aussi, il t’acceptera comme tu es…
    Je ne vais pas te raconter ma vie, mais il m’est arrivé dans cette vie d’aimer une femme bien handicapée (polio)… Eh bien ses handicaps, je ne les voyais même plus… Elle était comme ça. Point. Il y a plein de choses qu’elle ne pouvait pas faire, mais l’essentiel était qu’on s’aimait…
    On n’est jamais un poids pour celui qui nous aime…

    Et puis se laisser aller à aimer… Quel bonheur !

  2. 1 papillon23 25 nov 2009 à 12:25

    Oui c’est vrai, c’est rien que du bonheur de se laisser aller à aimer.
    Et c’est vrai aussi qu’il m’accepte comme je suis, comme je l’accepte comme il est. J’ai conscience que j’ai un noeud à dénouer là, à toujours gacher les bons moments de ma vie avec des pensées négatives et angoissantes…
    Merci « psyblog ».
    à bientôt.

  3. 2 victoire 26 nov 2009 à 15:42

    Bonjour,
    Vous aimez et avez décidé de faire confiance..Faire confiance, c’est aussi prendre un risque, se mettre en danger.
    Je comprends très bien que c’est assez déstabilisant.
    Mais sans ce risque que vous avez pris, vous seriez passée à côté d’une histoire qui, de l’extérieur, semble jolie.
    Je suis assez mal à l’aise avec l’expression « je t’aime comme tu es ». Mais en évitant d’employer celle ci, je dirais que si l’amour ne guerrit pas de tout, il peut sans aucun doute tout surpasser.
    Parlez à votre amoureux de vos peurs..

    C’est très agréable en tout cas de lire que vous êtes heureuse dans cette relation.

    ( peut-on se tutoyer?..je ne suis pas si âgée ;-) )

  4. 3 papillon23 26 nov 2009 à 21:04

    Bien sur qu’on peut se tutoyer, d’ailleurs je préfère !

    Oui prendre un risque : celui d’aimer et d’être aimé car ça n’est pas aussi facile que ça parfois. Plein de questions m’assaillent, et je doute de moi. Mais il est sur pour nous deux ! Elipsant une phrase dans laquelle je me dévalorisais encore, il a compris et m’a tout de suite rassurée. C’est aussi pour cela que je l’aime. Car il me faut bien l’avouer je l’aime et si ça me remplit de joie, cela m’angoisse aussi.

    Quant à aimer comme on est, j’ai compris qu’il faut accepter l’autre comme il est, tenter de le changer ne rime à rien. Est-ce la même chose qu’aimer, je ne sais pas…Mais je crois que oui.

    En tout cas merci pour cet échange.

  5. 4 Victoire 27 nov 2009 à 9:25

    je suis très proche de mon meilleur ami. C’est une relation très particulière. Une belle histoire, vraiment.
    Il est médecin, et je sais qu’il parfois difficile pour lui de me voir disons « pas en pleine forme ». La tentation est grande qu’il joue au docteur-patient avec moi.
    Mais il ne le fait ^pas, même si certains de ses regards montrent sa désapprobation.
    J’ai l’habitude de lui dire: « je t’aime comme je suis ».et lui apris « l’habitude  » d’accepter cet état de fait.
    L’amitié est un sentiment proche de l’amour.C’est pourquoi je me permets ce parallèle avec ton histoire.
    Accepter l’autre comme il est, dans ses failles aussi, oui. Mais aussi s’accepter comme on est à travers cet amour.

  6. 5 papillon23 27 nov 2009 à 10:51

    C’est joli comme expression « je t’aime comme je suis » après tout oui, on aime comme on est avec ses failles, ses manques mais aussi tout ce que l’on peut donner à l’autre.
    Et je crois que c’est ça l’amour, accepter l’autre comme il est, sans chercher à le changer pour en faire quelqu’un d’autre. Et l’autre peut effectivement aider à s’accepter comme l’on est, puisqu’il nous aime comme ça c’est qu’on est « aimable ». Bien que parfois on se sous estime tellement soi-même (voire on se déteste tellement) qu’on peut finir par mésestimer celui qui nous aime ainsi ! C’est là que le travail sur soi devient nécessaire.

  7. 6 Cauderane 28 nov 2009 à 14:42

    Bonjour Papillon,
    Je ne pense pas qu’il y ait tromperie sur la marchandise puisque ton amoureux est au courant de ce handicap.
    Se laisser aimer tel que l’on est, est un bien beau programme. Et avec ta psychanalyse, tu es sur la bonne voie pour y parvenir. En attendant profite de ce bonheur qui s’offre à toi.
    Bien à toi,

    Cauderane

  8. 7 eve 28 nov 2009 à 17:06

    je suis trop heureuse de te voir heureuse alors chasse tes pensées parasites et abandonne, donne toi! j’ai beaucoup aimé aussi « j’aime comme je suis » et dit à l’unisson quoi de plus beau???
    je t’envoie ce post avec le dernier rayon de soleil qui me frôle, pâle mais si tendre, si doux comme votre amour à tous les deux……
    bien sincèrement ,ève……

  9. 8 papillon23 30 nov 2009 à 19:09

    bonjour Caudérane
    Mon amoureux est au courant de mon handicap … oui, aujourd’hui je peux affirmer que oui.
    Mais jusqu’à ce week-end on ne s’était vus que chez moi ou dans des endroits dont je « maitrisais » le parcours et donc dans des situations où j’ai su m’adapter. Mais ce week-end c’était chez lui, dans une ville inconnue. J’ai été confrontée aux trottoirs à monter, à la douche inabordable et au canapé lit au ras du sol. Là pas moyen de tricher, enfin non, je ne triche pas, mais je veux dire que mon handicap se ressent plus dans ces cas là. Et il a été formidable, toujours prévenant, devançant mes difficultés, sans la moindre trace d’ennui de devoir m’aider… je dirais même : au contraire. Quand je pense à mon ex compagnon qui me signifiait toujours ce que je lui devait, et qui sentant le vent tourner m’avait dit que je ne retrouverai jamais un homme de mon âge capable (et volontaire) d’en faire autant pour moi … Cela me laisse sans voix.

    Merci de ton passage.

    Bien à toi

    Papillon.

  10. 9 papillon23 30 nov 2009 à 19:11

    Merci eve, pour ton petit mot et pour ton rayon de soleil.
    Je me donne entièrement à cet amour que je goûte tant que je peux, et finalement je remercie la vie …

    Bises et à bientôt.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...