Spectres …

Samedi soir je suis partie pour la première fois rejoindre T, chez lui, dans sa ville. Et j’en reviens toujours pas d’être tant aimée et d’aimer autant. J’ai eu tant de doutes au départ, sans doute parce que je ne voulais pas revivre la même chose qu’avec mon ex compagnon (R) et que j’avais peur de me perdre dans cette nouvelle relation.
Se sentir belle dans ses bras et finir par se voir belle dans ses yeux …Et le voir lui aussi différemment au fur et à mesure de la découverte.  Je lui fais confiance et nous envisageons sérieusement de vivre ensemble tant le temps nous parait long entre les week-ends !
Mais un nouveau spectre vient me hanter : celui de la maternité … J’ai toujours désiré avoir des enfants, mais mon ex n’en voulait pas. Alors je ne m’étais jamais rééllement interessée de savoir si je pouvais avoir des enfants « normaux ». Or il semble que mon handicap soit finalement génétique (contrairement à ce que l’on m’avait assuré par le passé) mais que ça ne soit pas à tous les coups. Alors s’engage pour moi une sorte de loterie. Pourra, pourra pas … Cette question m’interroge vraiment. Ne pas avoir d’enfants parce qu’ils risquent d’être handicapés est une façon de renier ce que je suis. En même temps je ne peux infliger cela à mon enfant… De même dans ce cas comment dire à son amoureux qu’on ne peut lui donner d’enfant alors qu’il en souhaite. On a beau dire que l’amour est fort, je ne suis pas certaine qu’il gagne ce combat là… Mais il me faut attendre le résultat. D’abord une consultation auprès d’un rhumato pour confirmer si c’est génétique ou pas, puis sans doute des tests sur le génome… J’appréhende déjà.

Autre spectre qui m’a hantée ce week-end : celui de mon ex. Son médecin m’a hélée dans la rue alors que je  m’apprétais à partir rejoindre T. Il m’a alors informée que (je cite) « votre ex est en train de faire une récidive du cancer, je vous dis ça comme ça mais … » Mais quoi ? Qu’y puis-je ? Pourquoi me dire cela ? Veut-il que je retourne le soigner ? Que je le prenne en pitié ? Non, je ne suis pas égoïste. Mais il n’a rien fait pour se soigner, continuant à boire malgrè l’interdiction des médecins, malgrè mes demandes d’arrêter pour lui et moi … Il a choisi ! Alors pourquoi je me sens coupable ? Pourquoi je me sens égoïste parce que je pense à mon bonheur tout neuf avec T ?  Pourquoi le destin me joue-t-il ce tour ? Je sais bien que c’est à lui en premier lieu que le destin joue ce mauvais tour. Mais j’aurais pu l’ignorer encore quelques temps… Je hais ce médecin qui ne respecte même pas le secret médical et qui, ignorant quel mal j’ai eu à rompre cette relation malsaine pour nous deux, me replonge dans les affres du doute et de la culpabilité …

4 commentaires à “Spectres …”


  1. 0 victoire 1 déc 2009 à 15:48

    Bonjour!

    Plusieurs réactions à la lecture de ton article:

    - sur le fait de se sentir aimée: chouette! Je comprends ce que tu ressens.

    - sur ce médecin qui t’interpelle: ce n’est pas très délicat de sa part, et surtout il fait preuve d’un certain manque de professionnalisme.

    - maintenant, sur tes désirs de maternité: Attends d’avoir une consultation en génétique, il sera peut être alors temps d’envisager d’autres solutions. et puis, il y a toujours d’un diagnostique pré-implantatoire avec une fiv.

  2. 1 papillon23 2 déc 2009 à 12:53

    Oui je suis incorrigible à toujours envisager le pire, comme si je pensais que la malchance me poursuit…
    C’est que je n’ai pas non plus vraiment confiance en ces médecins qui ne savent pas grand chose de mon handicap. Combien me disent que celui-ci représente une heure dans leurs études et que je suis le premier « cas » qu’ils rencontrent. Ma généraliste vient de me l’avouer et c’est dans un bouquin de médecine qu’elle a eu l’info. Moi je sais qu’il existe un centre référent pour mon handicap, classé dans les maladies orphelines (je viens de l’apprendre), que ce n’est pas toujours génétique et qu’il faut faire des tests. J’ai peur de tomber sur un rhumato qui ne cherchera pas plus loin que ce qui est écrit dans ce bouquin et me refuse tout test… Ce qui me donne espoir c’est qu’il n’y a aucun cas de cette maladie dans ma famille…
    Pour le médecin de mon ex, je pense le chopper un de ces quatre et lui dire ce que j’en pense …

    Merci Victoire et à bientôt.

  3. 2 z5x9 3 déc 2009 à 19:31

    Diantre quel médecin étrange. Je croyais que le secret médical n’était pas une légende !!

    Ca fait chaud au coeur de lire tes impressions sur ta relation avec T. Si si je suis émotif comme gars !

    Je ne connais pas ton handicap (et de toute façon, je ne suis pas médecin) mais avant d’envisager le pire et d’essayer de te projeter, attends d’avoir fait toutes les analyses nécessaires. Je dis ça, mais je suis certain que je réagirais de la même façon ;o)
    T veut des enfants ?

  4. 3 papillon23 3 déc 2009 à 20:46

    Oui, T veut des enfants. Et j’aimerais bien aussi. Pour moi, mais surtout pour lui tellement je l’aime. Je ne voudrais pas qu’il sacrifie cette envie d’enfant pour moi, au nom de notre amour. Mais je ne suis pas seule à décider pour deux ;-) et on en est pas encore là ! :-)

    Quant à ma relation avec T, j’aime en parler tellement je trouve cela magique, mais je veux pas bassiner mes proches avec ça … Alors je me lâche ici !

    Merci pour ton passage et tes commentaires.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...