Soulagement !

J’ai finalement appelé mon ex ce midi. Parce que j’ai vécu 17 ans avec lui et que je ne peux être insensible à ce qui lui arrive. Je ne l’aime plus, mais j’éprouve malgrè tout encore de l’affection.
Et là j’ai appris qu’il ne s’agissait probablement pas d’un cancer mais d’une infection dans la bouche, suites probables du traitement subi il y a 13 ans maintenant (si j’étais méchante je dirais que non, l’alcool ne désinfecte pas tout !) Mais son médecin ne voulant trop se mouiller l’avait dirigé vers l’hôpital.

Cet échange fut conforme à  son habitude. Il se plaignait d’être seul (il s’en plaignait déjà alors que je vivais encore avec lui !) abandonné et de souffrir… et que ni son fils ni moi ne l’appelons …
J’ai retrouvé là son égocentrisme et me suis rappelé pourquoi (entre autre) j’étais partie. Pas une seule question me concernant, ni ma famille, alors que je lui demande souvent des nouvelles de la sienne… De plus vu l’heure (12h30) il paraisssait déjà passablement alcoolisé …

Tout ceci m’aura au moins permis de parler de certaines choses avec mon psy comme de cette peur de la mort et  du lien qui me lie encore à lui. Et j’aime autant en parler avec un professionnel plutôt  qu’avec ma mère ou T. Pas certaine qu’ils comprennent cet attachement. Je me croyais détachée grâce à ce  travail fait en psychothérapie. Mais on n’efface pas 17 ans de sa vie, et heureusement je crois.  

6 commentaires à “Soulagement !”


  1. 0 victoire 1 déc 2009 à 15:50

    Je ne crois pas que l’on cesse d’aimer, un jour. On aime autrement une personne.
    je crois…

  2. 1 papillon23 2 déc 2009 à 12:39

    Oui tu as raison, on aime différemment, surtout s’il n’y a rien eu d’impardonnable.
    J’ai gaché une partie de ma vie avec lui, mais il n’y peut rien, je suis seule responsable. Maintenant les raisons en sont sans doute inconscientes mais j’y travaille.
    Merci pour ton commentaire.
    A bientôt.

  3. 2 Cauderane 3 déc 2009 à 7:33

    Bonjour Papillon,
    Tu dis « Mais on n’efface pas 17 ans de sa vie, et heureusement je crois ». C’est illusoire en effet de croire que tu oublieras cette tranche de vie. Par contre, et ça c’est grâce à mon expérience analytique que je peux le dire, ce passé, tu le regarderas différemment. Et c’est en cela que tu l’accepteras.
    La cure analytique change le regard des évènements que l’on a vécus par le passé pour les rendre plus acceptables. Moins encombrants, ils sont tout de même là. Et pour reprendre ton expression « et heureusement ! ».

    Bien à toi
    Cauderane

  4. 3 papillon23 3 déc 2009 à 15:01

    Bonjour Caudérane.
    Je ne souhaite de toute façon pas oublier ces 17 ans. Tout n’a pas été mauvais.
    C’est vrai que l’analyse aide à voir les choses différemment. J’ai souvent pensé que notre échec était de sa faute, puis j’ai chargé ma barque … Aujourd’hui je pense mieux faire la part des choses, même si j’ai encore ce sentiment de culpabilité qui m’envahit, comme ce week-end : je m’amuse et vit ma vie alors qu’il est malheureux et malade !
    Mais je commence à comprendre et je change une fois plus mon regard sur tout cela… J’ai toujours su que tout n’est pas tout blanc ou tout noir, mais là j’en prends pleinement conscience !
    Merci

    Bien à toi…

    Papillon

  5. 4 z5x9 3 déc 2009 à 19:26

    Contrairement à Victoire (1er commentaire), on peut cesser d’aimer (au moins moi). Mais 17 ans de sa vie ne s’efface pas et comme tu l’as si bien dit… heureusement.
    Cesser d’aimer ne signifie pas être complètement indifférent face à cette personne avec qui on a tant partagé. Mais pour moi, ce n’est plus aimer, c’est porter de l’intérêt à l’autre, peut être avoir de l’empathie… voir dans certains cas de l’amitié ?

  6. 5 papillon23 3 déc 2009 à 20:39

    Je ne sais pas trop ce que j’épprouve encore pour lui. C’est en partie ce que j’ai tenté d’analyser lundi en séance. Mais l’écheveau est encore trop emmêlé. C’est pas de l’amour, ni de l’amitié, je ne peux plus être amie avec lui. De l’intêret ? J’en doute aussi, je sais passer des semaines sans en avoir de nouvelles et ça ne me manque pas. De l’empathie ? Peut-être, surement même ou plutôt projection … à toujours croire savoir ce que l’autre pense ou ressent …Il y a aussi autre chose, sans doute plus inconsciente que ça (devoir, ciulpabilité…). C’est important pour moi de le comprendre pour ne pas répéter le même schema.

    Merci de ton passage.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...