Enlisement

Voilà, une semaine a passé et je n’ai postulé à aucune des deux offres. Je me débats avec ma mauvaise conscience, genre « avec ce que je leur dois, je ne peux les planter comme ça ! » alors que je ne cesse par ailleurs de râler quand je me sens exploitée.
Ma collègue (et chef) ne cesse de faire planer le doute sur le fait que je sois prise à sa place quand elle partira en retraite, et « plaint celle qui prendra sa place ». Je lui ai donc un peu parlé de l’éventualité de mon départ, lui expliquant que je ne supporte plus cette incertitude et cette mauvaise ambiance. Là elle a changé de discours et m’a fait comprendre son découragement si je partais …. De quoi ajouter à ma mauvaise conscience.
Je sais qu’on ne doit pas faire de sentiments dans le monde du travail. C’est chacun pour soi, son propre intérêt qui prime. Mais c’est tellement loin de ce que je suis !

T. m’a demandé hier si j’avais postulé… Il a compris que je n’en avais pas envie, mais il ignore les raisons qui me freinent…

Il me reste une semaine pour réagir et accomplir vraiment un acte qui aura de l’importance pour ma carrière et pour ma vie en général…

3 commentaires à “Enlisement”


  1. 0 mia 20 fév 2010 à 16:14

    bonjour Papillon,
    « s’autoriser à  » n’est pas une vaine expression… ce n’est pas le plus facile, effectivement.
    bon courage!
    mia

  2. 1 Chreugnegneu 21 fév 2010 à 12:56

    Il m’arrive également d’avoir envie de changer de boulot, je fais alors deux colonnes : dans l’une je mets les avantages ( le positif) que j’ai grâce à ce boulot, dans l’autre les inconvénients (le négatif) et je fais le bilan des deux.Assez classique comme système …

    Bon courage à toi
    « Chreugnegneu » ;)

  3. 2 papillon23 24 fév 2010 à 11:51

    Oui Mia, il n’est pas facile de s’autoriser à …
    à quoi d’ailleurs ? Il serait peut-être interessant que je me penche là dessus …

    Chreugnegneu,
    J’ai déjà fait mentalement ces deux colonnes et il n’y a pas photo, c’est bien partir qui m’avantagerait… mais pas facile d’en convenir. J’ai connu un peu cela lors de ma rupture, je voyais bien que je DEVAIS partir et pourtant cela fut si difficile !

    Merci à toutes les deux pour votre passage.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...