Désamour ?

7humfhoc.gifJe vais mal depuis hier. J’ai un peu de mal à saisir pourquoi.
Je me sens comme si j’étais dégrisée. Dégrisée de cet amour que je ressentais pour T. Eh oui j’écris bien « ressentais » ! Qu’est-ce qui a basculé ? Je ne sais pas et ça me fait peur. J’ai l’impression qu’un tas de détails a fini par me faire basculer. Se peut-il que ce soit dèjà l’usure du couple ? Je n’ai plus le coeur qui bat quand je sais que je vais le voir, je ne vibrais déjà plus hier.

Je crois que je suis trop exclusive. J’aurais aimé être toujours avec lui et j’organisais au mieux mon emploi du temps en ce sens, n’hésitant pas à annuler sorties ou activités pour le voir. Ainsi exit la chorale deux mardis de suite parce qu’avec ses horaires je ne l’aurais quasiment pas vu. De même j’évite les sorties avec mes amies quand je sais qu’il est libre. Je sais, il ne m’a rien demandé. Mais pour moi ce qui compte plus que tout c’est de le voir, être avec lui.
Or je me rends compte que ça n’est pas pareil pour lui. Un exemple : mercredi je travaillais tard (réunion de Conseil Municipal) je lui avais donc dit que je risquais de ne pas rentrer avant 20h15 voire plus tard… Or cette semaine comme il est du matin, il commence à 5h du mat et termine à 13h. Il se couche don
c vers 21 h et fait une sieste dans l’après midi. Or mercredi pas d e sieste, il a préféré aller voir son pote alors qu’ils se voient ce week-end et est rentré à 19h ! Du coup à mon retour à 20h30 (et encore je suis partie un peu avant la fin) il était crevé et est parti se coucher comme d’hab à 21 h alors qu’il m’avait dit qu’il ferait une sieste pour qu’on puisse se voir ! On s’est donc vus 30 mn !
Beaucoup de choses se passent ainsi. Ses concours de boules le WE, sans jamais rien lâcher de mon coté. Le 7 mars j’ai un repas avec la chorale, j’espèrais qu’il m’accompagne, mais non, il a un concours. J’ai songé aller avec lui pour être avec lui, mais finalement j’irai à la chorale. Je suis déçue.
Le pire étant que j’essaye de ne rien dire parce qu’il m’avait prévenue qu’il y avait les concours, mais je pensais quand même pas qu’on passait après…
Tout ceci me déçoit, et la déception tue…

C’est notre anniversaire aujourd’hui… quatre mois… Je l’aime  finalement, mais tout ceci me rappelle tellement mon ancien couple !

6 commentaires à “Désamour ?”


  1. 0 victoire 26 fév 2010 à 16:31

    Bonjour,
    Cela fait un moment que je n’avais pas commenté sur ton espace. je venais pourtant te lire..
    je découvre ce jour ce billet..
    Que dire..je n’ai pas une grande expérience , puisque je n’ai vécu qu’une seule fois en couple. ( et c’est sans compter sur ma conception peut être quelque peu différente de la vie à deux…)
    cette phase que tu traverses me semble inéluctable. Il y a beaucoup d’attentes ( exprimées ou non, conscientes ou non) de la part de chaque partenaire, surtout au début d’une histoire…
    En as tu parlé avec lui?..lui as tu fait part de ta « déception »?
    Certaines « concessions » ( je n’aime pas le terme..on se croirait dans un contrat de couple) sont à faire de part et d’autre.
    il ne s’agit pas pour toi comme pour lui de perdre un peu de votre liberté, mais d’être libres ensemble…( un idéalisme et un absolu qui me ressemblent).

    Maintenant puis je me permettre une toute petite remarque…je ne juge pas, ni ne critique…juste ceci, dans un sourire:
    ne crois tu pas que depuis quatre mois tu t’es construite beaucoup au travers de ce couple…peut être un peu trop « exclusivement » au travers de celui ci?.
    Tout sacrifier au profit de ce bonheur que je ne remets pas en cause, bien au contraire, n’est-elle pas une réaction un peu excessive…? Vouloir être avec l’être aimé « tout le temps », dans une relation d’ »exclusivité » peut vite devenir un piège pour ton ami comme pour toi, non?
    je crois que tu peux aussi t’épanouir de ton côté…
    c’est juste mon avis…

    En espérant que ce petit coup de blues passera vite

    Victoire

  2. 1 z... 26 fév 2010 à 18:45

    Je comprends l’attitude que tu décris, celle de vouloir le plus possible être avec l’homme que tu aimes, avoir ce rapport d’exclusivité dont parle Victoire ci dessus.
    Cet homme semble vivre votre relation différemment (ce qui ne signifie aucunement qu’il éprouverait moins d’amour que celui que tu éprouves pour lui). Il a moins besoin de cette exclusivité. Il a peut être plus besoin de vivre aussi en dehors de son couple. Personnellement, j’ai ce besoin. Celui d’avoir des moments à moi même si je suis en couple et tout amoureux.

    Il s’agit juste peut être juste d’une incompréhension de ta part. Ne pas arriver à comprendre qu’il n’ait pas les mêmes besoins que toi. Il faudrait que vous en parliez (sans pour autant que cette conversation soit sur le ton du reproche).

  3. 2 Melyna 27 fév 2010 à 0:05

    Assez envie de te dire les mêmes mots que dans mon post précédent : tu es entrain, (sans doute gràce à la thérapie ) d’apprendre(et de prendre conscience que c’est possible) à être (un peu plus) égoïste, à vivre pour toi et non pour ou par le regard de l’autre…peut-être est-ce nouveau ,bouleversant, inquiétant, mais tu en ressortiras plus libre et plus forte, c’est certain .
    gros bisous
    M.ou H ;-)

  4. 3 papillon23 27 fév 2010 à 11:55

    Oui vous avez tous les trois un peu raison.
    C’est vrai que je me construit au travers de ce couple, comme je l’avais fait avec mon autre couple et dans lequel je m’étais finalement perdue. C’est ce qui me fait peur. Je sais que ça n’est pas « sain » pour l’avoir déjà vécu. Il faudrait que je parvienne moi aussi à faire des activités en dehors de lui et pas seulement en réaction par rapport à lui…
    Je sais qu’il me faut combattre ce besoin de « fusion ». Pas de concessions ici, puisque nous n’en parlons pas. Les « efforts » ne viennent que de moi alors qu’il ne demande rien… Il a vécu seul pendant longtemps et sait donc vivre sa vie sans personne. Moi pas encore, et mon année de célibat ne m’a pas permis d’apprendre cela, alors que c’est nécessaire. Cela rejoint ce que j’avais dit en séance : « il faut que j’apprenne à vivre seule » dans le sens de ne pas vivre que pour l’autre, qu’à travers l’autre…

  5. 4 Melyna 27 fév 2010 à 12:41

    C’est parfois(hélas) dans la répétition de ses erreurs qu’on apprend à moins se tromper ;-)
    Bises
    Bon week-end
    M.

  6. 5 papillon23 2 mar 2010 à 12:21

    Oui Melyna, je suis assez d’accord.
    Et, preuve que je ne sois pas complêtement irrécupérable, j’en prends conscience et tente d’y remédier…Cela n’est pas une vaine répétition.
    Bises

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...