Emménagement.

Aujourd’hui T. termine son déménagement chez moi, enfin chez nous ! Pour l’instant il n’avait apporté que quelques vêtements et quelques petits meubles transportables en voiture. Là c’est le grand chambardement. Et je dois avouer que je le vis un peu ainsi ! Je suis bien entendu heureuse qu’il s’installe définitivement chez « moi-nous », et en même temps j’ai un peu peur de me perdre encore dans tout cela.
Cela me rappelle inexorablement mon installation chez mon ex. Comme je vivais encore chez mes grands parents je n’avais quasiment rien à apporter et de toute façon en y réflechissant bien, il ne me laissait pas vraiment de place. C’est ainsi que j’ai abandonné certaines choses chez ma grand’mère, choses que j’ai définitivement perdues lorsqu’elle a déménagé à son tour pour le Portugal. J’ai  longtemps vécu dans son intérieur y apportant peu de moi. Puis nous avons acheté une maison. Là j’ai quand même réusssi à mettre ma marque… dans la cuisine !  Dans le reste de la maison il n’y avait quasiment rien de moi. Aucun meuble à part le bureau, peu de bibelots… Je me suis rendue compte du peu de place qu’il voulait m’accorder le jour où ayant eu un joli cadeau de départ d’un de mes remplacements, il avait refusé de le mettre dans le salon, prétextant le manque de place, alors que quelques temps plus tard il en trouvait pour un objet pris chez sa mère (eh oui, « pris » pour ne pas dire subtilisé, puisqu’il a profité qu’elle était hospitalisée suite un AVC pour lui prendre cet objet qu’il convoitait depuis des années).
Quand je suis partie et me suis installée seule, j’ai éprouvé un certain plaisir à choisir mes meubles et ma décoration. Je choisissais avec soin, sans précipitation, attendant le coup de coeur. Ainsi je pense avoir un intérieur qui me correspond, qui correspond à la fois à mes goûts et à ce que je suis.
Ayant vécu ce que j’ai vécu j’accepte l’installation de T. Pourtant j’ai du mal à tout accepter. Il est difficile de s’intaller dans l’intérieur d’un autre, tout comme il est difficile de faire cohabiter deux intérieurs différents. L’idéal étant sans doute de tout acheter ensemble !
Pour la petite histoire je ne sais pas à quoi ressemblent ses meubles, puisqu’il n’a jamais voulu m’inviter chez lui, prétextant les marches à monter pour y acceder. Je découvre peu à peu, au fil de ce qu’il ramène. Là ce soir je risque de ne plus me sentir chez moi pendant quelques temps…le temps peut-être de me sentir chez nous !

4 commentaires à “Emménagement.”


  1. 0 z... 3 avr 2010 à 12:14

    Effectivement, une telle installation ne doit être simple pour personne.
    Celui qui accueille modifie son intérieur en essayant d’y intégrer des meubles qu’il n’a pas choisi et celui qui arrive essaie de s’intégrer dans un environnement qui existe déjà.
    Il faut que les deux personnes arrivent à se sentir chez elles, ce qui ne se fera sans doute pas instantanément mais avec le temps.

    Je ne sais pas si l’idéal est de tout acheter ensemble. Nous n’avons plus 20 ans, nous avons chacun notre vécu et ce vécu nous a fait nous attacher à certaines choses dans notre mobilier dont on ne souhaite pas se séparer.

  2. 1 Chreugnegneu 3 avr 2010 à 23:05

    Avec le temps la commode Louis XV s’accorde avec les fauteuils design de Starck … ,tout fini par trouver sa place et faire harmonie quand il y a de l’amour à partager.
    Bon emménagement/déménagement à vous deux.

  3. 2 victoire 5 avr 2010 à 14:38

    Il y a tellement d’années qu’un homme n’a pas ne serait-ce que laissé quelques affaires chez moi…

    C’est une étape dans votre relation, et pas des moindres!
    Je me souviens de mon « emménagement » chez mon amoureux il y a de cela… Les débuts n’ont pas été évidents, j’ai mis un peu de temps à me sentir chez nous..J’ai mis d’ailleurs beaucoup de temps à penser « chez nous ».
    Puis, progressivement, j’ai trouvé ma place..

    Bonnes fêtes de Pâques.

    Victoire

  4. 3 papillon23 6 avr 2010 à 9:45

    Voilà, finalement c’est fait et bien fait.
    J’avais un peu peur des 2 frigos (le mien + le sien) dans la salle à manger/cuisine, mais ça ne jure pas tant que cela. Le meuble de la chambre est beau, sauf qu’il a un mirroir et comme il est de mon coté, je me vois en pied dès le matin et là j’ai du mal, mais ça n’est que mon problème ! Pour le reste, tout est pour l’instant à la cave (selon sa décision) par manque de place. Puis finalement je me rends compte que nous avons globalement les mêmes goûts, moi peut-être en version un peu plus « féminine » !
    Merci à vous pour votre passage et vos commentaires. Ecrire ce billet m’a permi d’évacuer un peu le stress.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...