Poids lourd… à porter !

Hier j’avais séance.
Comme souvent je ne savais pas quoi dire et pourtant j’en avais gros sur le coeur. Alors j’ai commencé comme d’habitude par ce qui me touche le moins pour finir par ce qui me pèse le plus ! Et c’est bien de cela dont il s’agissait !
Depuis quelsques temps je ne me supporte plus. Je ne supporte plus de voir cette silhouette difforme par le handicap mais aussi et surtout par le surpoids.
J’ai aussi conscience que si ma cheville m’handicape parfois, c’est surtout le surpoids qui me pèse. Je peine à monter les pentes, à « courrir » (enfin, dans mon cas, à aller un peu plus vite) et je sais qu’avec 10 voire 20 kg de moins l’opération ne serait peut-être plus aussi nécessaire ou moins urgente. Mais je ne sais plus maigrir. Je me suis inscrite à un programme d’amaigrissement mais je suis incapable de me priver à nouveau ! Et la méthode que je suivais me permet juste de ne pas prendre. Si seulement je pouvais revenir à mon poids d’il y a 5 ans (63 kg) et maintenir ce poids en faisant comme je le fais aujourd’hui ! Mais je n’y parviens pas ! Et la spirale du régime me reprend (contrôle alimentaire, mauvaise conscience, pesée journalière, cafard…).
Hier j’évoquais cela en séance, j’en avais les larmes aux yeux, je pleurais même devrais-je dire, car les larmes ont coulé cette fois. Je montrais ma faiblesse, alors que j’avais terminé la séance précédante sur ce constat: dans ma famille on ne montre pas ses faiblesses !
J’évoquais aussi la charge morale que représente parfois ma grand mère…

Enfin tout ce qui pèse sur moi… tout ce poids que je supporte…belle conclusion de séance !

3 commentaires à “Poids lourd… à porter !”


  1. 0 victoire 28 avr 2010 à 21:59

    Une première réflexion me vient de suite: Si tu as l’impression de te priver, c’est que ce régime n’est pas celui qui te convient.
    D’ailleurs, le terme même de « régime » n’est plus employé. On parle plus d’éducation alimentaire. ( ou de rééducation) par exemple.

    Tu emploies des mots très durs lorsque tu parles de toi ( difforme par exemple).
    Peut-être faudrait-il que tu apprennes à te regarder , pour apprivoiser ton corps. Cela me semble la première étape avant d’envisager des changements.

  2. 1 Elle 29 avr 2010 à 20:39

    As-tu déjà entendu parler du docteur Zermati ? C’est un nutritionniste qui ne met pas les gens au régime mais qui apprend à réapprivoiser la nourriture : manger à sa faim, savoir s’arrêter quand on n’a plus faim, savourer ce que l’on mange.
    Pour reprendre le terme employé par Victoire, c’est toute une rééducation :)

  3. 2 papillon23 30 avr 2010 à 9:51

    Oui Victoire, réapprivoiser mon corps ou plutôt enfin l’accepter. J’ai beaucoup de mal avec ça et j’espère que l’analyse va m’y aider.

    Elle, oui je connais Zermati et c’est d’ailleurs grâce à cela que j’ai stabilisé mon poids, et j’ai même animé un forum autour de lui et Apfeldorfer. Mais je n’arrive pas à perdre et là j’ai vraiment trop de poids à porter… C’est d’ailleurs cette « méthode » qui fait que je ne crois plus aux régimes et que j’ai donc du mal à m’y remettre. Quand je vois que je DOIS manger certains laitages alors que je n’en ai pas envie ou que je n’ai plus faim, je trouve ça ridicule…

    Merci les filles de votre passage.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...