agacement.

Encore un week-end mitigé où je me suis posé des tas de questions, où la machine à penser s’est emballée et où j’ai fini par m’agacer.
Premièrement des nouvelles du chirurgien du CHR qui veut finalement aussi me bloquer l’articulation. J’ai évidemment fondu en larmes, mais mon chéri a tout fait pour me remonter le moral, m’assurant notamment qu’il m’aimera toujours, même plus handicapée que maintenant. C’était gentil et louable, mais quand il sera confronté à la réalité, il risque de déchanter. Je me suis finalement reprise et j’envisage d’autres possibilités dont notamment celle de contacter l’hôpital référant pour mon handicap. Peut-être ont-ils des chirurgiens un peu plus habitués à ma pathologie et ses conséquences…
Sinon j’ai accompagné T. à son concours dimanche. Cela a débuté à 8h et fini à 22 h ! Ils ont perdu en demi finale, d’où l’amplitude horaire ! Les parties durent entre 1h45 et 2h30 selon les concours. Ici il s’agissait de 1h45. J’ai aimé le regarder jouer, je l’encourageais, le soutenais. Mais j’ai fini par ête déçue une fois de plus parce qu’entre les parties il ne s’occupait presque pas de moi (et m’igore quasiment pendantles parties, concentration oblige). Par deux fois il a oublié de me demander si je voulais boire quelque chose avec eux (ils offrent le coup aux perdants) alors que j’étais avec lui, c’est sa mère (avec qui il jouait) qui lui en a fait la remarque. Et aussi à chaque pose il sort fumer, téléphone à ses amis ou discute avec d’autres boulistes du jeu bien évidemment, alors je suis là pour rien. Parfois je me dis qu’il s’occuperait plus de moi si je n’étais pas là… Je ne sais plus trop quoi faire, ne pas l’accompagner me rend triste mais y aller aussi lorsqu’il m’oublie…
Je sais qu’il me faudrait lui parler de tout cela, mais quand je suis enfin seule avec lui je n’y arrive pas… Un peu comme si sa présence me faisais tout lui pardonner jusqu’à la prochaine fois !

2 commentaires à “agacement.”


  1. 0 victoire 8 juin 2010 à 21:24

    Bonsoir,

    je te l’ai déjà écrit,consulter un spécialiste de ton handicap me semble primordial. Certains services proposent un rendez-vous avec un collège de spécialistes (chir, kiné…)ce qui facilite la prise de décision.

    Je crois qu’il faut que tu apprennes à faire confiance à « T » et aux sentiments qu’il éprouve pour toi.
    Il est difficile de prévoir comment il réagirait si tu venais à être plus handicapée par l’opération, mais il est avec toi, là, maintenant et il te soutient. L’amour permet de surmonter des tas d’épreuves…

    Quant à ton agacement…parle lui simplement de ce que tu ressens.
    :)

  2. 1 papillon23 9 juin 2010 à 9:53

    Oui je sais que tu as raison. Je ne comprends même pas comment j’ai pu oublier que mon « cas » est particulier et qu’une réponse standard ne pouvait convenir… Je vois mon kiné ce soir, j’en discuterai avec lui (qui pourra ainsi me « traduire » le courrier reçu).
    Quant à parler à Thierry, je n’y arrive pas. C’était une des conclusions de ma séance de lundi, il me faut dire les choses plutôt que de ressasser, emmagaziner puis éclater. Alors ce matin je lui ai écrit. L’écriture me permet d’être plus « objective » plus posée aussi et de ne pas m’échauffer. Je verrai bien ce soir ce qu’il pense de tout cela.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...