(sur)poids

J’avais envie aujourd’hui d’aborder mon problème de poids. Car j’en suis toujours là, pas moyen de réguler depuis quelsques temps, en fait depuis que je connais T. J’ai quasiment pris un kilo par mois depuis que je le connais. Ce sont les fameux kilos que nous prenons pour faire plaisir à l’entourage, parce qu’on ne sait leur dire non. C’est toujours lui qui me sert, et il m’en sert trop… Là, avec la grossesse je sais que je vais en prendre et cela me fait d’autant plus peur. Mais en même temps c’est comme une prise de conscience pour moi. Aidée sans doute par les hormones, je suis dégoutée de manger plus qu’à ma faim et du coup je cesse tout de suite à satiété. Ce subtile passage du plaisir de manger un aliment à celui d’en être rassasié ne s’est jamais aussi clairement manifesté qu’en ce moment. Du coup j’ai légèrement reperdu, mais il paraît que c’est courant les premiers mois et je suis loin des 7 à 8 kg que certaines perdent au début.

J’espère que cette écoute de mon corps, de mes sensations, de mes besoins (et de ses besoins) perdurera et me permettra dans un premier temps de ne pas trop prendre de poids et puis,rêvons un peu, de continuer à perdre après la naissance, grâce à cette nouvelle connaissance du fonctionnement de mon propre corps.

2 commentaires à “(sur)poids”


  1. 0 z... 9 sept 2010 à 14:50

    Je crois me souvenir que la maman de ma fille n’avait pas perdu de poids pendant les premiers mois de grossesse.

    J’ai horreur de manger pour faire plaisir à l’entourage aussi j’ai appris à dire « non » tout en restant courtois. Je te l’accorde, parfois ce n’est pas facile du tout !!!

  2. 1 papillon23 10 sept 2010 à 10:43

    J’ai lu, depuis cet article, qu’on pouvait perdre du poids sans danger pour le bébé en cas d’obésité, ce qui est objectivement le cas avec une IMC supérieure à 25. Alors je peux espérer sinon en perdre, au moins ne pas en prendre… Par contre je me refuse à tout régime, je ferai juste attention à ces signes de satiété.
    Pour ce qui est de dire « non », c’est mon problème et dans bien des domaines. La bouffe n’y échappe pas, d’autant que j’aime manger, ce plaisir là est important pour moi. Alors j’ai du mal à dire non aux autres qui me servent trop ou me tentent, mais surtout (je crois) à me dire non à moi même ! Mais en ce moment mon corps m’aide !
    Merci de ton passage.

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...