maladie…

La semaine dernière j’étais malade alors je n’ai pas écrit d’article. Rien de grave, juste des étourdissements et des vomissements dûs, semble-t-il, à la forte demande en oxygène du bébé. Samedi soir j’ai fait un plus gros malaise qui a vraiment fait peur à T. Mais les médecins trouvent cela normal et me conseillent, quand la crise arrive, de m’allonger les pieds surèlevés… Soit ! Mais ici à l’agence postale je ne peux m’allonger, hormis sur le sol et dans ce cas j’ai beaucoup de mal à me relever. Sans compter que samedi je n’ai même pas eu le temps de me lever de ma chaise, je suis tombée dans les pommes alors que je pivotais pour me relever.
J’étais donc en arrêt maladie la semaine dernière et ma collègue et chef l’a très mal pris. Petite réflexion quand je l’appelle mardi pour la prévenir de mon absence : « moi aussi je suis malade. J’ai une gastro et pourtant je suis là… » Je pensais revenir mercredi mais le docteur m’arrête pour le reste de la semaine, alors quand je l’appelle mercredi pour la prévenir  » ben tant pis, puisqu’il n’y a que moi pour assurer » ! J’avoue que j’ai très mal pris ces remarques. Je trouve cela tellement injuste. La plupart du temps je calcule pour faire mes stages ou pour prendre mes congés pour que le service en pâtisse le moins possible et là pour une fois que je suis malade…
La cerise sur le gâteau a été pour mon retour mardi. J’avais posé mon vendredi et mon samedi pour faire le pont. Le maire n’avait pas encore signé mon autorisation parce qu’il était souffrant la semaine précédant mon arrêt. Lundi j’étais encore fatiguée et flageolante mais je me disais « que deux jours à travailler puis repos » … et bien non ! Oh ! il ne l’a pas refusé, mais m’a demandé de venir travailler… Je ne vois pas la différence, si ce n’est qu’il n’a pas l’honneur de m’avoir refusé mes congés officiellement. Le pire c’est que je suis certaine que cela vient de ma chef, car je l’ai vu à l’oeuvre avec bien d’autres employés… Alors je ressasse… Cette nuit je me suis réveillée à 3h30 du matin et je n’ai réussi à me rendormir qu’après 6h, sachant que je me lève à 7h…! Et je ne pensais qu’à cela. Ma chef elle est en vacances ! Je sais que tout cela est mauvais pour le bébé, mais je ne parviens pas à me sortir ce sentiment d’injustice de la tête. Je retourne cela sans cesse dans ma tête… Sans doute matière à analyser en séance lundi…

Sinon il y a quand même de bonnes choses : je le sens enfin bouger ! Pas beaucoup mais un peu quand même, surtout le soir et la nuit quand je suis allongée.
Et lundi la gynéco était contente car je n’ai pas pris beaucoup de poids depuis le début de ma grossesse. Moi je compte quand même 4 kg en 4 mois et demi, elle n’en compte que deux depuis la fin août (date de ma première consultation)… Enfin, il semble que je me maintienne…et ce en tentant de pratiquer la régulation alimentaire (manger quand j’ai faim, ce dont j’ai envie, et cesser dès que la faim disparaît…). Je me sens motivée, pour moi et pour le bébé…

0 commentaire à “maladie…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



ortorexico-boulimicus |
Love it,or leave it alOne |
le crocophilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poèmes
| Hystoria...histoire de...
| Moi...Mes amis...Mes emmerd...